Marvel : Secret Wars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marvel : Secret Wars

Message  deadpool_az le Mer 30 Déc 2015 - 23:11



Je fais un topic à part sur cet événement Marvel qui est vraiment un événement majeur pour l’univers. Il a débuté en milieu d’année aux États-Unis, et arrivera en janvier chez nous. Toutes les revues vont se conclure et 11 autres débarqueront en janvier, et ce jusqu’en mai. Petite explication de cet event :

Panini Comics France a écrit: L'une des principales particularités des publications Marvel est de proposer un univers partagé : les héros d'une série peuvent s'inviter dans une autre.Entre 1984 et 1985, la Maison des Idées crée l'événement avec Marvel Super Heroes Secret Wars (connue en France sous le titre Les Guerres Secrètes). Pour la première fois on trouve dans une même histoire les X-Men, les Avengers, Spider-Man, les Quatre Fantastiques et leurs adversaires. Pour fêter les trente ans de cette histoire mythique, le scénariste Jonathan Hickman imagine un hommage aux Guerres Secrètes. Cette saga ambitieuse, Secret Wars, n'est ni un remake ni une suite.

Depuis le début de Marvel NOW!, Hickman a introduit les éléments menant à Secret Wars dans Avengers et New Avengers. Les dimensions sont détruites les unes après les autres et les Illuminati (un groupe de super-héros où figurent Iron Man, Reed Richards et la Panthère Noire) tentent en vain d'empêcher l'inéluctable. Alors que le nombre de réalités dans le multivers se réduit, les héros se rendent compte qu'ils ne gagneront pas et qu'ils peuvent au mieux espérer ne pas tout perdre. Au début de Secret Wars, il ne reste plus que deux Terres : celle de l'univers Marvel et celle de l'univers Ultimate. De cette collision finale, émerge un monde, le Battleworld, patchwork des réalités détruites. Ce dernier monde, bateau de sauvetage du multivers, est organisé autour de domaines dirigés par des barons. Ces seigneurs règnent d'une main de fer et ne répondent qu'au Dieu du Battleworld.

En France, découvrez l'intégralité des comics estampillés Secret Wars de janvier à mai au sein de plusieurs revues. SECRET WARS vous présente l'excellent récit d'Hickman et d'Esad Ribic (dessinateur de Thor : God of Thunder). C'est le cœur de l'histoire, là où l'on découvre qui a survécu à la catastrophe, qui dirige le Battleworld, d'où lui vient son pouvoir et qui s'oppose à sa domination.  Chacune des dix autres revues (de SECRET WARS : AVENGERS à SECRET WARS : X-MEN en passant par SECRET WARS : MARVEL ZOMBIES) présente les différents domaines du Battleworld. Après un carton au box-office (numéro 1 des ventes aux États-Unis de mai à août avec plus d'un million d'exemplaires vendus) et des critiques unanimes, à votre tour de découvrir la saga événement !

Il faut savoir que la plupart des mini-séries liées à l’événement feront références à des événements passés de l’univers Marvel (d’où mon rattrapage ce mois-ci), il suffit pour cela de voir les titres des séries. Tout sera publié en France, et on parle quand même d’une cinquantaine de mini-séries ! Bien entendu, je vais tout acheter et j’en parlerai une fois que tout sera publié (et lu !), en milieu d’année :p. Bon bien entendu j’achète tout en janvier, si des magazines sont vraiment trop faibles qualitativement je n’en continuerais pas certain. Mais j’ai envie de donner ma chance à tous.

Voici la liste des revues qui sortiront dès le 5 janvier et leur contenu du mois de janvier :
- Secret Wars : Secret Wars
- Secret Wars : Avengers (A-Force / Thors / Armor Wars / Future Imperfect)
- Secret Wars : Battleworld (Secret Wars : Battleworld #2 / Weirdworld / Where Monsters Dwell / Runaways / Master of Kung-Fu)
- Secret Wars : Civil War (Civil War / 1872 / Hail Hydra / Planet Hulk)
- Secret Wars : Deadpool (Deadpool’s Secret Secret Wars / Mrs Deadpool & The Howling Commandos / Giant-Size Little Marvel AvX / MODOK Assassin)
- Secret Wars : Les Gardiens de la Galaxie (Guardians of Knowhere / Korvac Saga / Infinity Gauntlet / 1602 : Witch Hunter Angela)
- Secret Wars : Marvel Zombies (Marvel Zombies / Age of Ultron vs Marvel Zombies / Ghost Racers / Secret Wars Journal #1)
- Secret Wars : Old Man Logan (Old Man Logan / X-Tinction Agenda / E is for Extinction / Secret Wars Journal #2)
- Secret Wars : Spider-Man (Amazing Spider-Man : Renew your vows / Secret Wars 2099 / Spider-Island / Spider-Verse)
- Secret Wars : Ultimate End (Ultimate End / Captain Marvel and the Carol Corps / Inhumans : Attilan Rising / Squadron Sinister)
- Secret Wars : X-Men (Age of Apocalypse / House of M / X-Men ’92 / Secret Wars : Battleworld #1)

J’ai aussi, dans le cadre de mon rattrapage des events Marvel, j’ai lu le crossover Secret Wars, dont cette saga est inspirée. Je lirai Secret Wars II prochainement.


Secret Wars

LE 1er crossover de Marvel, comprenant 12 épisodes réalisés par Jim Shooter et Mike Zeck. Une entité suprême d’un autre univers (le Beyonder), aperçoit la Terre par une brèche cosmique et va décider de créer un monde de toute pièce (enfin, en récupérant des pièces çà et là) puis d’y placer super-héros et super-vilains en leur promettant d’exaucer un vœu au vainqueur. Bon le récit à 30 ans donc forcément, ça a bien vieilli : la narration est lourde et l’intrigue traîne souvent la patte. Les interactions entre personnages comme leurs caractérisations sont bien cernées mais un peu naïves. On a également un peu de mal à bien se figurer ce monde, bizarrement, puisque les explications sont assez lacunaires. Reste quand même de nombreuses scènes plaisantes, des événements majeurs (introduction du costume noir de Spider-Man, création de Titania…), mais ça reste vraiment lourd à lire, en plus les dessins de Mike Zeck sont moyennement réussis alors que j’aime beaucoup ce dessinateur en temps normal, et qu’en plus Bob Layton se charge de l’encrage…

_________________
avatar
deadpool_az
Ganache Admin
Ganache Admin

Messages : 3249
Date d'inscription : 09/05/2008
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marvel : Secret Wars

Message  deadpool_az le Ven 29 Jan 2016 - 23:54



Un point sur le mois de janvier, début de l’événement Secret Wars… Et donc mon mois le plus chargé concernant l’événement, puisque j’ai tout acheté… Soit 10 magazines contenant les mini-séries annexes + 1 magazine avec l’event principal, la mini-série Secret Wars… qui est pas mal du tout. Même si le début nous perd un peu (Hickman ne sait vraiment pas faire d’épisodes « new readers-friendly »), une fois que la collision entre l’univers Marvel classique (Terre 616) et l’univers Ultimate a lieu, le nouvel univers présenté est intéressant et intrigant, presque passionnant. Déjà Hickman prend le partie de nous le faire découvrir avec un personnage nouveau, ce qui fait qu’on se met facilement à sa place et qu’on découvre en même temps, mais même sans cela l’idée d’un Fatalis gourou d’une Terre morcelée en différents morceaux souvent très différents, dont des zones de non-droit, est très bien utilisée et avec plein d’idées enthousiasmantes (le corps des Thors qui fait régner la justice, Dr Strange et la Femme Invisible dans l’entourage proche de Fatalis, la fosse emplie  d’Ultrons, de zombies et de l’essaim d’Annihilus, etc.). Par contre Ribic reste correct, mais il ne m’a jamais spécialement emballé  en dehors de ses magnifiques peintures.

Pour le reste des mini-séries, il y  a vraiment à boire et à manger. Par contre, et c’est dommage, même si j’ai beaucoup apprécié certaines histoires, rien ne m’a pour le moment conquis. Mais en même temps ça reste très difficile de juger une mini-série de 4 ou 5 épisodes juste avec son n°1.

 

Dans le genre archi-référencée, le résultat est à qualité variable. Korvac Saga arrive à ne pas tomber dans la référence pour la référence tout en arrivant à proposer un ton et une ambiance digne du classique des Avengers (joli numéro d’équilibriste de la part de Dan Abnett), Deadpool’s Secret Secret Wars n’est qu’un resucée de l’event originel (et donc assez poussif – parce qu’il a vieilli cet album) avec des vannes de Deadpool qui tombent à l’eau à chaque fois (Cullen Bunn quoi…), et Age of Apocalypse est incompréhensible pour qui n’a pas lu l’énorme crossover mutant des années 90 (moi par exemple). Squadron Sinister est peu emballant, malgré une ambiance intrigante, un joli clifhanger et le beau travail de Carlos Pacheco. L’idée d’X-Tinction Agenda est plutôt bonne (une élite mutante, des sentinelles et beaucoup de laissés-pour-compte qui se rebellent) et les références ne sont pas usantes (et il y a Cameron Hodge !). Mais finalement à ma grande surprise la mini-série qui réussit le plus est Civil War (2015), où une guerre larvée subsiste entre Captain America et Iron Man, chacun étant à la tête d’une région séparée par un unique pont… Bons dialogue et tension constante, vivement la suite !



Dans le reste des publications mutantes, House of M donne la part belle à Magneto, l’univers comme les enjeux sont bien posés mais rien de franchement emballant. X-Men ’92 est… étrange. Ça sonne justement très 90, ça devrait me gonfler, et pourtant ça se lit, c’est même (un peu) fun. Mrs Deadpool & the Howling Commandos m’a déçu. Ok je n’ai pas lu ce qu’a fait Duggan avec la femme de Deadpool (mais qu’est-ce que j’aime ses Deadpool précédents quand même), ok l’idée d’utiliser la légion des monstres est sympa… mais ça ne démarre pas. Par contre on a largement de quoi se consoler avec l’excellent Giant Size Little Marvel AvX de Scottie Young (la grande classe), et de l’ovni E is for Extinction de Burnham et du pointilleux Villalobos, où on retrouverait presque la folie des classiques de Morrison.



Bon, on en parle de Bendis ? Décidemment, ça ne s’arrange pas. Même si j’ai plutôt apprécié sa version d’Old Man Logan (les magnifiques dessins de Sorrentino y sont peut-être pour quelque chose), Guardians of Knowhere et Ultimate End font partie des pires épisodes SW que j’ai lu (rien ne se passe, c’est inutilement complexe et beaucoup de bastons pour ne rien dire), malgré des Deodato ou Bagley plutôt inspirés (même si j’ai trouvé Bagley bien plus en forme sur les Hulk dernièrement). Outre cela, en très mauvais on a aussi Ghost Racers (des courses de Ghost Riders, inutile, creux et avec des dessins japanisants très mal fichus) et Armor Wars (Robinson fait dans la prise de tête et rien ne donne envie de continuer à lire).



Tout ce qui est lié au Spider-verse est juste moyen. Rien de mauvais, rien de passionnant non plus. L’idée de Dan Slott de nous conter la vie d’un Peter Parker marié et avec un enfant est sympathique mais trop plate (Amazing Spider-Man : Renew Your Vows), mais le clifhanger final donne envie d’en savoir plus. Peter David continue l’histoire de son Spider-Man 2099 en nous en proposant une autre version dans Secret Wars 2099 – c’est moyen – et de la même façon Spider-Verse (par Mike Costa de la franchise Transformers chez IDW) comme Spider-Island se laissent lire sans mal mais pas grand-chose à se mettre sous la dent néanmoins.



J’attendais un peu plus des séries faites par nos scénaristes féminines (Willow Wilson, DeConnick et Thompson), et même si Captain Marvel and the Carol Corps et A-Force ne sont pas des déceptions (loin de là), il manque un petit je-ne-sais-quoi. Mais avec les dessins épatants de Lopez et Molina, on pardonne aisément.



En ovni, Where Monsters Dwell d’Ennis fait largement le taf, même si on sent le scénariste un peu bridé par l’approche tout public qu’il doit fournir. Mais bon, ça reste du bon Ennis (donc de l’excellent comic-book) et le trait de Braun (sorte de Robertson en moins sombre) est très plaisant. Le récit barbare Weirdworld de Aaron laisse un peu sur sa faim tant ce 1er épisode se lit rapidement, mais j’ai hâte d’en voir la suite, surtout avec ces superbes peintures de Del Mundo. Ça sent la fresque furieuse et jouissive. 1602 Witch Hunter Angel est très maniéré (le phrasé utilisé, le dessin classieux pour se rapprocher de l’époque), trop peut-être, mais j’ai beaucoup apprécié malgré peut-être un peu trop de personnages et de rebondissements. Et j’adore Stéphanie Hans, alors bon. Le western 1872 n’est pas trop mal non plus. C’est reste très soft et pas bien inventif pour le moment, mais ça fait le boulot très honnêtement et on se laisse tranquillement porter. Dans le même genre, je n’attendais rien de Master of Kung-Fu (Blackman et Talajic) et on se laisse prendre par cette réinterprétation assez sympathique.



Du côté sombre, l’apocalyptique Age of Ultron vs Marvel Zombies est joliment illustré mais assez creux, Marvel Zombies poussif même si le personnage principal, bien caractérisé et bien trempé, est intéressant, MODOK Assassin suffisamment ambitieux et malin pour me donner envie d’en savoir plus, et Peter David nous donne une jolie suite à un de ces récits cultes avec Futur Imperfect, où même Greg Land fournit un joli boulot et où le Maestro semble encore plus méchants qu’à l’accoutumée.



J’ai quasiment parlé de tout mais on a aussi, côté Avengers, le très bon Thors, mi-soap opera mi-enquête policière, qui s’annonce très bien (avec Chris Sprouse aux dessins en plus) et change de ce que pond d’habitude l’excellent Jason Aaron. Quant à Rick Remender, décidemment Captain America lui réussit plus ou moins : l’univers sombre et sécuritaire/totalitaire dépeint dans Hail Hydra est intéressant, mais j’ai un peu de mal à voir où il veut nous emmener (et Roland Boschi et très bon !).



Pour ce qui est des séries anthologiques Secret Wars Journal et Secret Wars : Battleword, et on s’en doutait, un peu de tout, toujours honnête mais aussi toujours très anecdotique.



Un peu plus en vrac, il y a quand même 4 séries qui ont nécessité que je reprenne les magazines pour m’en souvenir : Inhumans : Attilan Rising, qui part dans tous les sens mais est assez intéressant, Infinity Gauntlet, qui nous dépeint les quotidien d’une famille dans une ville ravagée par les extra-terrestres, avec le corps des Nova qui plane en filigrane : un peu rapide mais prenant et magnifiquement illustré par Dustin Weaver, Planet Hulk mais il n’y avait que quelques pages dont impossible de se prononcer, et enfin Runaways, qui reprend un peu le même canevas et le même ton que la série originelle. Sans plus.

Bilan de ce mois de janvier 2016 :
- J’arrête : Marvel Zombies, Ultimate End, X-Men
- En ballotage (donc j’achète le n°2 pour faire un dernier test) : Deadpool, Spider-Man
- Je continue : Secret Wars, Avengers, Battleworld, Civil War, Les Gardiens de la Galaxie, Old Man Logan

_________________
avatar
deadpool_az
Ganache Admin
Ganache Admin

Messages : 3249
Date d'inscription : 09/05/2008
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marvel : Secret Wars

Message  deadpool_az le Jeu 18 Fév 2016 - 23:30

Bon je ne vais pas me relancer dans les critiques thématiques mais faire plutôt dans le plan-plan, magazines par magazines, pour le mois de février. Comme prévu j’ai laissé tomber 3 magazines (Marvel Zombies, Ultimate End et X-Men) et ne reste plus « que » 8 mags pour ces n°2.


Secret Wars 2

Pour ce qui est de la série principale Secret Wars, Hickman multiplie les rebondissements avec malice et intelligence. Et comme l’univers est vaste, intéressant et bien posé, on se fait vraiment plaisir. En plus de cela, quand il n’a pas trop de scènes de bastons et/ou faisant intervenir beaucoup de personnages, Esad Ribic est très doué. Ce qui est le cas ici. Vivement la suite !


Secret Wars : Avengers 2

J’ai l’impression qu’ici chaque série gagne en qualité : le mystère autour de l’enquête policière dans Thors s’épaissit (malgré un clifhanger peu original) et on a envie d’en savoir plus, Future Imperfect reste assez creux (ça se lit beaucoup trop vite, encore plus pour du Peter David) mais est plaisant. Le scénario comme les intrigues et enjeux d’Armor Wars commencent à bien se définir, et j’y ai enfin trouvé de l’intérêt. Quant à A-Force, l’équipe se met en place et l’intrigue va de l’avant, et l’humour rend l’histoire assez sympathique à lire.


Secret Wars : Battleworld 2

Peut-être le magazine le plus intéressant qualitativement (et thématiquement) : Garth Ennis se fait vraiment plaisir avec Where Monsters Dwell et nous avec, la série est pleine d’humour et exotique comme il faut. Les dialogues fleurent bon le Ennis inspiré. Le scénario de Weirdworld se précise également, et on en prend plein les yeux tant pour les bonnes idées d’Aaron que pour les sublimes peintures de Del Mundo. Master of Kung-Fu prend vraiment de l’ampleur et on se sent plus concerné par l’intrigue qui fait appel à quantité de personnages et à de nombreux et intéressants événements. Quant à Runaways, même si l’intrigue s’éloigne beaucoup du classique auquel il fait référence (et tant mieux !), l’ambiance générale respecte complétement l’esprit de la série (avec ce groupe de jeunes s’alliant pour faire face à l’adversité). Bref : tout bon !


Secret Wars : Civil War 2

Moins accroché que le 1er numéro. La tension de Civil War s’amenuise beaucoup et la série ronfle un peu (malgré la qualité de la série), Planet Hulk ne va pas bien au-delà de quelques concepts barrés pour fanboys, et Hail Hydra continue d’empiler les défauts qui me gênent chez Remender et qui étaient déjà trop présents sur All New Captain America ou même AXIS. En fait j’ai l’impression que je n’accroche pas à ce qu’il fait autour de l’univers de Cap (l’Hydra, Crâne Rouge). Pour 1872 par contre c’est un sans-faute, le rythme est rapide et les rebondissements nombreux. Mais globalement, même si l’ensemble est correct, j’ai trouvé ce mag bien moins intéressant que le 1er.


Secret Wars : Deadpool 2

Je n’accroche toujours pas à Deadpool’s Secret Secret Wars qui se contente de recycler la saga originale en y ajoutant Deadpool qui fait des vannes moisies. Par contre le reste est tout bon : je ne sais pas où me conduit MODOK Assassin mais ce côté « autre » et assez barré me séduit, Mrs Deadpol & the Howling Commandos se structure enfin : les enjeux, et puis surtout cette galerie de monstres de foire qui sont tous bien caractérisés par Duggan et donnent lieu à des échanges savoureux. On retrouve enfin le scénariste et ça fait plaisir à voir, surtout que le dessin très précis et lisse d’Espin n’est pas en reste. Et puis Giant-Size Little Marvel AvX de Scottie Young, c’est toujours aussi drôle/choupinou/fun/rigolo.


Secret Wars : Les Gardiens de la Galaxie 2

Hormis la purge Guardians of Knowhere de Bendis (et malgré les dessins de Deodato Jr, même si son recours de plus en plus fréquent à l’informatique pour dupliquer/rétrécir les dessins me gêne beaucoup), le reste du mag se tient à peu près sans renverser des montagnes : Korvac Saga et ses jeux de pouvoirs et mystères très intéressants, Infinity Gauntlet et son monde ravagé est prenant (et les dessins de Dustin Weaver magnifiques), quant à 1602 Witch Hunter Angela, même si le récit est lourd et complexe inutilement, l’intrigue suit son cours et donne envie de continuer la série, surtout avec les superbes peintures de Stephanie Hans.


Secret Wars : Old Man Logan 2

Pour Old Man Logan, et un peu comme Guardians of Knowhere, et au-delà de son intrigue creuse et ses magnifiques dessins, on dirait vraiment que les récits de Bendis s’inscrivent à la marge de l’event Secret Wars et ne sont pas cohérents avec l’univers…. Mis à part ça, à part l’excellent E is for Extinction, X-tinction Agenda se laisse lire et s’oublier tranquillement. Quant à Years of Future Past, pour l’instant je n’y ai vu qu’un décalque sans grandes idées de la saga originale. Le magazine le plus faible que j’ai pu lire ce mois, malgré la série hommage au run de Morrison.


Secret Wars : Spider-Man 2

Pour ce qui est du magazine Spider-Man… C’est assez étrange. Entre Dan Slott qui nous propose de façon assez plate un autre Spider-Man (The Amazing Spider-Man : Renew Your Vows), rangé et casé dans un monde où les mutations sont passibles d’emprisonnement, 2099 de Peter David qui roule un peu des mécaniques malgré un univers intéressant (et là encore à dominante assez totalitaire), le fun mais creux Spider-Verse qui ne sert qu’à rassembler des versions différentes de Spider-Man (mais bon, y a Spider-Ham !) ou encore le très très fun Spider-Island qui défoule bien avec ces héros arachnéisés et ces réinterprétations bienvenues, rien de vraiment excellent… Mais aussi rien de mauvais non plus. C’est dans l’ensemble une bonne moyenne qualitative, et chacune de ses séries a du potentiel. Donc même si rien ne me marque vraiment, je continue le magazine parce qu’il reste très correct.

_________________
avatar
deadpool_az
Ganache Admin
Ganache Admin

Messages : 3249
Date d'inscription : 09/05/2008
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marvel : Secret Wars

Message  deadpool_az le Mer 9 Mar 2016 - 23:23


Secret Wars 3

Encore une fois très réussi. Jonathan Hickman fait avancer chaque pion avec minutie, distille les intrigues et révélations comme il se doit, et instaure à chaque fois des concepts intéressants et jouissifs. En résulte forcément de grands moments, et puis pour une fois (enfin surtout si on le compare aux derniers events), l’ensemble a vraiment l’air d’avoir été pensé, réfléchi et mûri, et n’en est que plus cohérent et palpitant. Hâte de voir comment cette saga va se terminer.


Secret Wars : Avengers 3

Alors qu’A-Force m’enthousiasme de moins en moins (chaque personnage a le même caractère, l’intrigue n’avance pas, les rebondissements sont trop attendus), Armor Wars devient de plus en plus intéressant avec son univers bien pensé, les relations entre Tony et son frère, ce mystérieux virus… Vivement la suite ! Aaron prend son temps et fait monter le suspens dans son soap policier Thors (excellents échanges entre le Ultimate Thor et Loki), et là aussi la suite se fait impatiemment attendre, avec en plus un Chris Sprouse égale à lui-même, c’est-à-dire très bon. Pour Future Imperfect, même si on sent Peter David en service minimum (sérieux, c’est quoi cette infiltration ?), le récit fait le job et chaque clifhanger de fin d’épisode nous donne vraiment envie de continuer la lecture ! Et puis Greg Land fait moins dans le décalque de photographies, c’est donc même assez plaisant graphiquement.


Secret Wars : Battleworld 3

Même si Weirdworld n’avance pas tant que ça, l’épopée sanglante de ce barbare est toujours aussi plaisante à suivre, entre folie furieuse et troisième degré. Et puis Del Mundo quoi. Pour Where Monsters Dwell, Ennis inverse complétement les rôles et ce qui était une pochade d’aventure très sympathique devient beaucoup plus sérieux, et même inquiétant. Et avec un Russ Braun à la fois précis et expressif, je crois que cette série est ma préférée des tie-ins ! Master of Kung-Fu joue complétement son rôle de film de kung-fu de la Shaw Brothers, et ça marche plutôt très bien. Runaways continue dans sa course pour la survie d’une bande d’adolescents, tout en nous révélant des facettes bien cachées du régime du Dieu Fatalis. De plus en plus plaisant, et ces 4 séries font vraiment de ce magazine le plus solide du lot.


Secret Wars : Civil War 3

J’ai été un peu déçu de l’épisode précédent, mais ici les tenants et aboutissants de Civil War (2015) étant maintenant bien déterminés, on peut se laisser amener par les rebondissements de l’histoire que Charles Soule assure avec professionnalisme. L’épopée far West 1872 est toujours assurée avec brio par Duggan et Kirk. On ne s’ennuie pas d’un poil et l’histoire a vraiment trouvé un bon rythme. Hail Hydra s’enlise quelque peu, et Remender sur du Captain America tendance Hydra/Crâne Rouge (base secrète, complot, organisation criminelle et scientifique) n’est définitivement pas ma came, même quand il essaye de proposer d’autres choses comme ici. Pas mauvais, mais sans plus. Après un 1er épisode assez vide, Planet Hulk suscite un peu d’intérêt avec ce Captain America qui part se venger à l’aide d’un Hulk intelligent (le « Merged Hulk » de Peter David). Scénario light mais suffisamment prenant, et puis le dessin de Laming rappelle un peu Frank Cho.


Secret Wars : Deadpool 3

Cullen Bunn n’en finit pas de nous plomber avec son Deadpool’s Secret Secret Wars… Vivement la fin. Le reste est quand même bien mieux, Mrs Deadpool & The Howling Commando fun, drôle et prenant (même si un peu trop léger pour le moment), Giant-Size Little Marvel AvX de mieux en mieux : dialogues, idées malicieuses, et puis surtout le trait de Skottie Young (et ces couleurs) conférant au bidule un aspect kawaï-choupinou qui ne peut que faire craquer. Quant à MODOK Assassin, on stagne un peu mais la profusion d’action et de violence de cet épisode (ça n’arrête JAMAIS) en fait une lecture assez jouissive néanmoins.


Secret Wars : Les Gardiens de la Galaxie 3

Bon la série Guardians of Knowhere ne s’améliore vraiment pas, heureusement que Deodato Jr vient sauver les meubles mais Bendis nous propose du vide, des rebondissements miteux et une intrigue assez confuse (ou seulement inexistante ?). Le reste du mag vient heureusement sauver ça, entre Infinity Gauntlet qui voit notre famille Nova rejointe par Thanos et partir à la recherche des gemmes de l’infini, le tout bien rythmé et avec une nouvelle dynamique liée à l’arrivée du titan, et Korvac Saga toujours aussi intéressant : jeu politique, menace mystérieuse et amenée comme il se doit, galerie de personnages tous bien utilisés, univers bien ficelé et surtout un récit qui se sert de l’environnement Secret Wars avec intelligence. Sinon, pas de 1602 Witch Hunter Angela cette fois mais le 1er épisode de Star-Lord and Kitty Pryde, où le héros (qui vient des rescapés de Terre 616 et possède tous ses souvenirs) est devenu crooner dans un simili-Las Vegas. C’est léger, drôle et bourré d’énergie. Très sympathique.


Secret Wars : Old Man Logan 3

Bon allez, je stoppe l’achat de ce magazine avec ce n°3, on va arrêter les dégâts. Malgré de magnifiques dessins, impossible d’oublier le massacre scénaristique qu’est cet Old Man Logan : scénario on ne peut plus paresseux, dialogues mous, aucun semblant d’intrigue, on suit juste ce pauvre Logan passer de « rebondissements » en « rebondissements » moisis. Pour Years of Future Past, encore plus mauvais que le 1er épisode : le scénario n’est pas original du tout, les situations on ne peut moins crédibles, et les dialogues frisent le ridicule. Malgré l’idée et le traitement intéressant d’X-tinction Agenda, ça ne décolle pas et on reste dans du correct/sympathique. Mais quand on voit le traitement des personnages dans Korvac Saga, on se dit qu’il y a quand même pas mal de pistes d’amélioration. Et quant à E is for Extinction, il ne dépasse jamais son postulat fanboy d’hommage à la saga de Morrison. Et même si la lecture est agréable et le dessin nerveux et atypique, ce traitement forcé finit par lasser. Bye bye ces 4 séries !


Secret Wars : Spider-Man 3

Après des débuts que j’ai trouvé hésitants, Amazing Spider-Man : Renew your vows devient une des mini-séries les plus excitantes de SW. Slott est vraiment très inspiré et les rebondissements qui nous scotchent n’arrêtent pas, le tout avec son lot d’émotion et de suspens… Vivement la suite ! Secret Wars 2099 continue son bonhomme de chemin et cet épisode, avec les interactions entre personnages, ressemble pas mal aux X-Factor de Peter David. Pas géant mais très correct. Le pitch de Spider-Island, et son côté à la fois bourrin et très inventif/fanboy marche à fond avec moi. Pas exceptionnel, mais assez jouissif. Et même si Spider-Island ne bouleverse rien avec son pitch un poil paresseux, il fait le travail de façon très honnête et on a hâte de lire la suite.

_________________
avatar
deadpool_az
Ganache Admin
Ganache Admin

Messages : 3249
Date d'inscription : 09/05/2008
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marvel : Secret Wars

Message  deadpool_az le Mer 20 Avr 2016 - 19:59

Je vais essayer de me rappeler de tout mais ça fait bien 15 jours que je les ai lus :


Secret Wars 4

Un peu déçu de ces 7ème et 8ème épisodes de Secret Wars, puisque ici le suivi des mini-séries est indispensable pour bien tout comprendre. En gros les différentes factions se font face et l’ensemble devient vite assez confus (Ribic n’a vraiment pas la fibre pour bien représenter les gros conflits armés comme cela). Mais bon on comprend globalement l’ensemble, et on a très hâte d’enfin voir arriver la conclusion.


Secret Wars : Avengers 4

A-Force ne m’emballe toujours pas, malgré un récit original et bien dessiné. Pour le dernier épisode de Thors, le final est plutôt réussi mais va souffrir de ce qui arrive à de nombreuses conclusions d’autres mini-séries : la fin catapultée, trop rapide et semi-ouverte (puisque la conclusion se trouve dans la mini-série principale). Armor Wars reste bien sympathique, vraiment une série qui gagne en intérêt au fur et à mesure. Quand à Future Imperfect, c’est très léger mais agréable.


Secret Wars : Battleworld 4

Weirdworld commence un peu à me fatiguer, même si je pense qu’il gagnera à une relecture complète et non pas segmentée, pour profiter l’avancée vers la folie du personnage principal. Et des magnifiques dessins de Del Mundo. Plein de rebondissements pour Where Monsters Dwell, toujours aussi savoureux. La conclusion de Runaways est très sympathique, et promet une future nouvelle série intéressante, alors que celle de Master of Kung-Fu est trop vite expédiée malgré là encore une série plutôt chouette.


Secret Wars : Civil War 4

Regain d’intérêt pour Civil War (2015), je me demande vraiment comment cela va finir. 1872 se conclut très bien mais assez abruptement encore une fois (chouette mini-série néanmoins), Hail Hydra se conclut encore plus abruptement mais malgré une impression d’un manque de je-ne-sais-quoi, la fin est plutôt couillue. Et Planet Hulk. Mouais. Ça se lit. C’est light, loin d’être ambitieux. Et ça ne restera vraiment pas en mémoire.


Secret Wars : Deadpool 4

Je ne pensais pas qu’après 3 épisodes plein d’ennuis Deadpool’s Secret Secret Wars allait enfin m’emballer. Et pourtant, Bunn arrive vraiment à toucher la corde sensible et propose une fin très touchante. Giant-Size Little Marvel AvX se finit également, ça restera une très bonne surprise. Scottie Young quoi. MODOK Assassin commence à tourner en rond, même si J’ADORE ce personnage à la fois barré, sans pitié et sans une once de lucidité. Par contre pour le one-shot Howard the Human, assez déçu, c’était vraiment très très laborieux. Et aux dessins, je crois que je préférais le Jim Mahfood d’il y a une dizaine d’années (ou est-ce la couleur ?).


Secret Wars : Les Gardiens de la Galaxie 4

Parmi toutes les séries lues en intégralité, Guardians of Knowhere reste sans aucune doute la pire que j’ai pu lire. Incompréhensible, incohérent, qui ne sait pas où il va, qui ne se termine pas vraiment (est-ce qu’il avait vraiment commencé). A jeter, malgré Deodato Jr. 1602 : Witch Hunter Angela est assez laborieux mais j’aime bien le ton, j’aime beaucoup les dessins/peintures de Marina Hands également même s’ils sont parfois un peu confus. On en prend plein les yeux aussi avec les dessins de Weaver sur Infinity Gauntlet, et on a hâte d’arriver à la conclusion de ce récit très bien géré par Duggan. Passé la surprise, Star-Lord and Kitty Pryde baisse un peu en qualité mais reste intéressant et plein d’humour.


Secret Wars : Spider-Man 4

Amazing Spider-Man : Renew your Vows est toujours très intéressant, Dan Slot reste un architecte phare des aventures du tisseur, malgré ici quelques rebondissements un peu capillotractés. Mais je chipote. Secret Wars 2099 propose un univers vraiment intéressant, et Peter David roule des mécaniques sans se forcer mais à vrai dire ça suffit. Un grosse dose de fun ensuite avec Spider-Island et son concept jouissif, qui continue son bonhomme de chemin, et Spider-Verse reste la lecture la moins excitante du mag’ : pas mauvais mais assez fade.

_________________
avatar
deadpool_az
Ganache Admin
Ganache Admin

Messages : 3249
Date d'inscription : 09/05/2008
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marvel : Secret Wars

Message  deadpool_az le Jeu 19 Mai 2016 - 21:28

Lu il y a un petit moment, on va voir ce que ça donne. Bon je ne chronique pas l’intégralité des magazines (beaucoup ont été remplis avec des featurettes venant des Secret Wars : Battleworld et Secret Wars Journal), juste les épisodes complets.


Secret Wars 5

Peut-être parce que je n’ai pas lu son run des FF ni ce qu’il a fait sur l’univers Ultimate, et encore moins ce qu’il a fait sur Avengers (mais ça ça ne saurait tarder, je me les suis procuré), mais cette conclusion de Secret Wars m’a légèrement déçu. Je ne m’attendais pour autant pas grand-chose d’autre qu’à un truc de ce genre, mais je pense que c’est le genre de fin qui clôt entièrement le passage d’Hickman dans l’univers Marvel. Et forcément, quand on n’a pas les billes en main, c’est sympa mais on reste un peu sur sa faim. Grand event néanmoins, qui se la joue à la Infinite Crisis de l’univers DC. Espérons que Marvel ne tombe pas ensuite dans les travers de son principal concurrent.


Secret Wars : Avengers 5

A-Force se conclut de façon plus sympathique, et même si cette mini-série a eu de bons coups de mous, la galerie de héros comme les intrigues donnent envie de continuer à suivre tout ça. Conclusion également pour Armor Wars, que j’ai vraiment apprécié. Original, plein de rebondissements, un dessin atypique mais dynamique… Pas mal du tout. Future Imperfect… J’ai adoré la conclusion douce-amère, après sur la globalité ça se lit bien mais c’est vraiment, vraiment très léger. Mention spéciale à Greg Land qui est… bon ?


Secret Wars : Battleworld 5

Weirdworld est toujours aussi complexe et a réussi à me sortir de l’histoire au fur et à mesure des épisodes. Reste des peintures magnifiques et une histoire à relire dans son ensemble pour bien apprécier toutes les subtilités (ou alors je n’ai rien compris). Where Monsters Dwell confirme qu’il est la meilleure mini-série liée à l’event SW… Sauf qu’il n’est fait nullement référence à cette event. C’est d’ailleurs là son seul défaut, c’est du très bon Ennis mais on dirait vraiment qu’il a été estampillé SW histoire de profiter de la notoriété du crossover. Quant au one-shot Agent of Atlas, je l’ai trouvé très sympathique : frais, fun, drôle.

Secret Wars : Civil War 5

Civil War porte enfin bien son nom et confirme son statut de mini-série de qualité, bien pensée, aux enjeux entraînants, et aux rebondissements nombreux. On a ici les deux derniers épisodes de Planet Hulk, ça se lit mais sans grande passion. Par contre le one-shot Hank Johnson, Agent of Hydra est vraiment excellent ! Bourré d’humour, d’inventivité, de références assez jouissives, et qui ne se prend pas au sérieux.


Secret Wars : Deadpool 5

Mrs Deadpool’s Howling Commandos se conclut au 4ème épisode, avec une fin très osé et intéressante. De la bonne came, même si Duggan a été nettement meilleur sur le personnage. MODOK Assassin reste dans le complétement barré, décidément on se plaît vraiment à aimer ce vilain complétement incongru et frapadingue. Très sympa même si redondant sur le long terme. Quant à Secret Love, ça se lit et s’oublie gentiment…


Secret Wars : Guardiens de la Galaxie 5


Conclusion de 4 sagas : 1602 : Witch Hunter Angela est toujours aussi beau mais aussi très lourd dans sa narration. Un récit un peu à part, avec une vraie atmosphère. Infinity Gauntlet continue sur son dynamisme : c’est bourré d’action et les dessins de Weaver un vrai régal. Star-Lord and Kitty Pryde aura été une sympathique surprise, plein de malice et très frais. Et j’ai adoré la conclusion de Korvac Saga (comme tout l’arc d’ailleurs) : plein d’enjeux, d’intrigues, de mystères bourré d’idées originales, et un traitement qui arrive à rappeler la saga originale tout en développant des concepts bien différents.


Secret Wars : Spider-Man 5

Finalement le magazine le plus équilibré puisque les 4 mini-séries se concluent ici : Amazing Spider-Man : Renew your vows est une preuve de plus que Dan Slott aura vraiment marqué de sa patte l’univers de Spider-Man. Et même si Kubert est un poil plus lisse qu’auparavant, ça reste un excellent narrateur graphique. Secret Wars 2099 me laisse un peu le cul entre deux chaises : on dirait que David ne savait pas vraiment où aller et il aurait mérité de nombreux épisodes supplémentaires pour bien aborder tout ce qui aurait dû l’être. Plutôt sympa néanmoins. Spider-Island, c’est du fun en barre : le concept, l’action, même la conclusion est cool. Et Spider-Verse est vraiment le canard boiteux du lot, avec cette conclusion fade au possible.

Conclusion : Globalement un excellent event, qui donne vraiment l’impression d’avoir été pensé et réfléchi. Les mini-séries permettent vraiment de donner du corps et de la cohérence à cet ensemble, et malgré quelques petites fautes de goût ce corpus est vraiment savoureux.

Mon classement des mini-séries (l’event Secret Wars étant bien à part) (à noter que j’ai lu entre 1 et 5 épisodes pour chaque, c’est selon, et ça a forcément influencé mon classement) :

1 - Where Monsters Dwell
2 - Amazing Spider-Man : Renew your vows
3 - Thors
4 - Giant Size Little Marvel AvX
5 - Korvac Saga
6 - 1872
7 - Civil War
8 - MODOK Assassin
9 - Master of Kung-Fu
10 - Armor Wars
11 - Weirdworld
12 - Runaways
13 - Infinity Gauntlet
14 - Spider-Island
15 - Mrs Deadpool & the Howling Commandos
16 - E is for Extinction
17 - Hank Johnson, Agent of Hydra
18 - Hail Hydra
19 - Secret Wars 2099
20 - 1602 : Witch Hunter Angela
21 - Future Imperfect
22 - Deadpool’s Secret Secret Wars
23 - Marvel Zombies
24 - A-Force
25 - Squadron Sinister
26 - X-Tinction Agenda
27 - Spider-Verse
28 - Inhumans : Attilan Rising
29 - Planet Hulk
30 - Agent of Atlas
31 - House of M
32 - Captain Marvel and the Carol Corps
33 - Age of Ultron vs Marvel Zombies
34 - Secret Love
35 - X-Men ‘92
36 - Ghost Racers
37 - Howard the Human
38 - Old Man Logan
39 - Years of Future Past
40 - Ultimate End
41 - Age of Apocalypse
42 - Guardians of Knowhere

_________________
avatar
deadpool_az
Ganache Admin
Ganache Admin

Messages : 3249
Date d'inscription : 09/05/2008
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marvel : Secret Wars

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum